Du 8 juin au 8 septembre 2024
Vernissage : Le samedi 8 juin de 13h à 17h
Récits de la création du monde : Surnaturel : Christian Chapman, Bronson Jacque, Uumati Kisoun-Inuarak, Casey Koyczan, Natasha Sacobie, Jason Sikoak, Krystle Silverfox, Michelle Sound, Joseph Tisiga
Commissaires : Lori Beavis, Emma Hassencahl-Perley, Jake Kimble, Teresa Vander Meer-Chassé
La Biennale d’art contemporain autochtone (BACA), 7e édition
EXPRESSION, Centre d’exposition de Saint-Hyacinthe (QC)

Provenant de différents territoires et nations, les commissaires de la 7e édition de la Biennale d’art contemporain autochtone (BACA) unissent leurs forces pour présenter une série d’expositions mettant en lumière les œuvres de plus de 60 artistes autochtones. Sous la bannière des Récits de création du monde, des sous-thèmes ont été attribués à chacun des espaces participants. Le thème du Surnaturel a été retenu pour les salles d’EXPRESSION.

En plus des observations scientifiques et des lois de la nature, il existe des histoires surnaturelles. Les récits de nos diverses communautés transmettent des modes de création et des systèmes de croyance qui sous-tendent nos pratiques culturelles et, ultimement, nos identités. Des personnages connus, tels que le Trickster [Filou], figurent dans de nombreuses communautés, nous offrant conseils et moyens de défier les normes sociétales. Des moments propices à l’apprentissage sont intégrés dans bon nombre de ces histoires, afin de transmettre de précieuses leçons aux prochaines générations. Or, les récits les plus récurrents et les plus importants sont sans doute ceux portant sur la création du monde. Ce sont les témoignages des origines de nos nations qui font de nous des peuples autochtones, et c’est dans ces récits que nous trouvons nos croyances, nos voix et nos pouvoirs.

Toutes les œuvres présentées à EXPRESSION sont fortes en soi, mais lorsque réunies, leur impact est considérable et suscite la réflexion. Chaque artiste apporte une contribution remarquable dans une variété de techniques, comprenant l’installation, la sculpture, la peinture, le dessin et la vidéo. Outre leur contenu, la taille même de nombreuses œuvres sort de l’ordinaire. Nous invitons les membres du public à se laisser immerger dans un univers surnaturel.

La Biennale d’art contemporain autochtone (BACA) tient à remercier le Conseil des Arts du Canada, le gouvernement du Québec – Conseil des arts et des lettres du Québec, Fonds d’investissement pour le rayonnement de la Métropole, Secrétariat des affaires autochtones –, le Conseil des arts de Montréal, Tourisme Montréal, ainsi que ses partenaires de diffusion et des médias.

Lancée en 2012, la Biennale d’art contemporain autochtone (BACA) est un organisme à but non lucratif basé à Montréal (enregistré en 2016) qui promeut le travail des artistes autochtones. La biennale se déroule dans plusieurs lieux, et chaque itération porte sur un thème spécifique. L’événement s’adresse à un public de plus en plus large – autochtone et non autochtone – et présente des artistes établi·e·s et en émergence. La mission de la BACA est de promouvoir l’art autochtone, de sensibiliser le public et de l’informer des enjeux culturels propres aux Premières Nations.