Du 16 mai au 14 juillet 2024
Vernissage : Le 16 mai de 17 h 30 à 20 h
Récits de la création du monde : L’Île de la Tortue: Joanna Katrena Cooper, Shoshanna Greene, Shelley Niro, Jobena Petonoquot, Percy Sacobie, Skawennati, Maura Tamez
Commissaires : Lori Beavis, Emma Hassencahl-Perley, Jake Kimble, Teresa Vander Meer-Chassé
La Biennale d’art contemporain autochtone (BACA), 7e édition
La Guilde
Montréal (QC)

Les commissaires de la 7e édition de la BACA unissent leurs forces depuis plusieurs nations et territoires pour commissarier une série d’expositions mettant à l’honneur les œuvres de plus de 60 artistes autochtones. Chacun des sept sites porte sur l’un des grands thèmes réunis sous le titre général de l’exposition : Récits de la création du monde. La Guilde accueille en son sein les œuvres du thème de L’Île de la Tortue.

Les artistes de cette exposition racontent l’histoire de l’Île de la Tortue, principe fondateur de nombreuses cultures autochtones qui désigne ce qui s’appelle aujourd’hui « l’Amérique du Nord ». C’est le nom utilisé dans les contes oraux anishinaabe, qui racontent que la terre a été formée sur le dos d’une tortue flottant au-dessus de l’eau qui recouvre toute notre planète. La Femme du Ciel, enceinte et tombée du monde des Cieux, est une figure emblématique de ce récit qui donne naissance à la vie telle que nous la connaissons. Elle atterrit sur le dos de la tortue et demande à divers animaux aquatiques d’aller chercher un peu de terre au fond de l’océan pour la placer sur le dos de la tortue, transformant ainsi sa carapace en un continent.

Les artistes présentés dans L’Île de la Tortue utilisent le perlage, la peinture, la vidéographie et la sculpture pour développer l’histoire de la création des Anishinabeg et les débuts de la vie sur Terre. Ils insufflent une nouvelle vie à ce conte en explorant les thèmes de l’origine et du renouveau. La Femme du Ciel, la tortue et l’eau sont de puissants symboles de vitalité et de lien avec le monde naturel.

La Biennale d’art contemporain autochtone (BACA) tient à remercier le Conseil des Arts du Canada, le gouvernement du Québec (Conseil des arts et des lettres du Québec, Fonds d’investissement pour le rayonnement de la Métropole, Secrétariat des affaires autochtones), le Conseil des arts de Montréal, Tourisme Montréal, ses partenaires de diffusion et ses partenaires médias.

Lancée en 2012, la Biennale d’art contemporain autochtone (BACA) est un organisme à but non lucratif basé à Montréal (enregistré en 2016) qui promeut le travail des artistes autochtones. La biennale a lieu tous les deux ans, dans plusieurs lieux, et chaque itération se concentre sur un thème spécifique. L’événement s’adresse à un public de plus en plus large – autochtone et non autochtone – et présente des artistes émergents et établis. Notre mission est de promouvoir l’art autochtone, de sensibiliser et d’éduquer le public aux questions culturelles des Premières nations.